Emperyland – Octobre 2017 – Ouest France

Innovation. La dalle d’Emperyland va rendre les routes intelligentes La dalle Phodasol, dernière création de la société franco-chinoise

Innovation. La dalle d’Emperyland va rendre les routes intelligentes

La dalle Phodasol, dernière création de la société franco-chinoise Emperyland est une technologie innovante pour rendre les routes et les voies intelligentes et avec un objectif : zéro carbone.

« Le futur est ici », aime à dire Jean-Paul Ranchin, le président de la branche française d’Emperyland, société franco-chinoise, installée depuis 2012, à l’Ecoparc de Tirepied, et qui creuse son sillon via l’innovation.

Elle présentera sa dernière création, la dalle Phodasol, à l’occasion du Salon des Maires de France, qui se déroulera à Paris, du 21 au 23 novembre. Une technologie qui a retenu l’attention des membres du jury, et lui vaut d’être retenue parmi les finalistes du Concours de l’innovation 2017.

À l’origine du projet, « les cerveaux en ébullition d’Emperyland. On y travaille depuis deux ans avec nos collègues de Chine, voire plus pour eux, puisque leur entité existe depuis une dizaine d’années », précise Jean-Paul Ranchin. L’idée consistait à se servir du sol pour alimenter les batteries des lampadaires solaires que fabrique actuellement la société et qui sont munis de panneaux photovoltaïques au-dessus des mâts.

« Les dalles peuvent faire fondre le gel ou la neige »

Le résultat a pour nom Phodasol, une dalle hexagonale de 70 cm x 61 cm, de 18 kg, « conçue à partir d’un référentiel intégrant une solution photovoltaïque de production d’énergie et qui prend en compte les nouveaux types d’aménagement urbain et routier. C’est un système de transmission de l’information pour la gestion du trafic mais aussi la transmission dans les véhicules et d’une technologie recharge par induction. »

Posées au sol comme supports pour les routes, autoroutes et voies diverses, pistes cyclables, trottoirs, parkings, parvis… pourvoyeuses d’énergie photovoltaïque, les dalles permettent d’alimenter ou de recharger les véhicules comme l’éclairage public ou encore les téléphones portables. Elles sont dotées d’une action chauffante pour faire fondre le gel et la neige.

Les plaques Phodasol pourront être également des vecteurs de signalétiques particulières et de données transmises par la connexion électronique informatique. « Notre procédé allie une production, une utilisation rationnelle de l’énergie et un traitement de l’information trafic en direct », souligne le président d’Emperyland France. Pour un prix moyen au m² de 1 430 €. L’entreprise normande, en plein développement, prépare ainsi « la mobilité du futur en énergie verte ».

 

Retrouvez l’article en ligne par ici ou alors en photo juste ici

 


Emperyland

Zone de l’Ecoparc du Val-de-Sée, à Tirepied

 Tél. 09 72 56 02 26