Coralie BESSEMOULIN

Bonjour à tous les fans de la vidéo,

Durant une conférence au salon e-marketing à Paris, Jean Louis Bernard (Société BRAINSONIC) a recensé les différents principes nécessaires à la réalisation de vidéos de qualité.

Voici donc, en résumé, quelques règles d’or :

Privilégier les vidéos de courte durée

Une vidéo qui décrit de façon synthétique une offre de service permet aux clients d’en avoir une vision claire. Un court métrage permettra aussi de ne sélectionner que des images et scènes de qualité, en laissant tomber les moins pertinentes.

… et donc, priorité à la qualité !

Par exemple, il faut être attentif à :

– La qualité du son, c’est à dire l’enregistrement des voix et les musiques de fond. Ces deux éléments doivent être très nets pour pouvoir obtenir un bon rendu de vidéo. Pour cela, il faut éviter les nuisances sonores (comme une imprimante en marche, un klaxon de voiture, des bourrasques de vent, une personne qui tousse ou encore le mouvement du micro lui même ), privilégier des salles avec peu de résonnance, et au mieux, pointer un micro vers l’émetteur de son ou utiliser des micros « cravates ».

– L’éclairage lors de la prise de vue doit être équilibré. Une lumière extérieure, naturelle et de préférence ensoleillée permet un très bon rendu au montage. Si l’on tourne à l’intérieur, fermer les stores et allumer les lumières tend vers un éclairage de studio photo. Bien-sûr, utiliser un parapluie de lumière comme dans les vrais studios permet un résultat optimal.

– Les couleurs : attention aux vêtements des personnes filmées ! Il vaut mieux vaut éviter des couleurs trop vives. La couleur des murs de fond doit aussi être prise en compte, la vision que l’on peut avoir d’une couleur, à l’œil, ne rend pas toujours le même effet après enregistrement. Si l’on souhaite dégager une ambiance plutôt positive, les couleurs sombres et froides (gris, beige) sont donc à proscrire au profit de couleurs dynamiques (comme un décor végétal) ou bien neutres (blanc).

– Des textes et titres clairs s’obtiennent en les synchronisant avec le discours ainsi qu’en choisissant des polices et dimensions de caractères lisibles. Si des éléments de décors textuels sont présents, la prise de vue doit être adaptée à leur dimension pour être visible ensuite sur la vidéo.

– Apporter des éléments de décors va permettre d’animer les images et d’apporter de l’équilibre aux objets et personnes filmés. Par exemple, lors d’un discours entre deux personnes, on peut placer une table basse au centre, pour renforcer l’effet de discussion. On peut également installer des éléments publicitaires (tel des roll up, panneaux ou affiches) derrière les personnes filmées pour attirer l’attention sur des messages précis.

 

M. Blanchard - un coach pour votre entreprise

Cliquez pour visionner cette vidéo

Eviter le fameux syndrome « COGIP »

Cet effet produit une ambiance « vieillotte », avec une impression de retour aux publicités et films des années 50 ! Pour l’éviter, il suffit de choisir une ambiance de tournage en harmonie avec l’image que l’entreprise souhaite refléter dans sa vidéo. Il s’agit ici de ne pas avoir une vidéo qui semble avoir été tournée dans les années 50 alors que l’entreprise souhaite diffuser une image moderne ! Cela se travail en étant attentif à l’ensemble des éléments qualitatifs mentionnés précédemment et en veillant à ce que chacun d’entre eux soit en concordance avec l’image que souhaite dégager l’entreprise.

« Intégrer le système de vidéo dans différents outils marketing, pour différentes valorisation du service, dans le cadre de différents outils de communication », JL. Bernard.

Citons par exemple la création de vidéos mettant en avant l’équipe, la marque, son siège social (son bâtiment, ses locaux, son emplacement géographique), afin d’appuyer la reconnaissance de l’entreprise et de construire son image. Le développement de ce type de vidéo est basé sur une réflexion de l’image que souhaite dégager l’entreprise.

L'équipe CO-PILOTES sous la neige pour 2010

Cliquez pour visonner cette vidéo

Autre exemple, une vidéo présentant l’offre de services ou de produits sera à réaliser dans un tout autre objectif. Connaître les attentes et besoins de ses clients est ici nécessaire (en faisant une enquête par exemple). En effet, si l’on souhaite toucher notre cible selon certains critères, il est  judicieux de mettre ces critères en avant dans une vidéo.

Article vidéo clients

Cliquez pour visionner cette vidéo

« Valoriser le service par l’usage », JL. Bernard.

C’est à dire présenter un produit ou un service lors de mises en situation. On peut par exemple imaginer une vidéo mettant en scène un artisan boulanger préparant sa pâte de façon artisanale ou bien un cuisinier utilisant des produits locaux pour ses plats. Il s’agit d’expliquer l’utilisation du produit ou service par des mises en situation concrètes.

Le tableau de bord en images

Cliquez pour visionner cette vidéo


Voici pour ce qui est des techniques simples de tournage et de montage, vient ensuite le référencement…la suite au prochain épisode !

Alors à très bientôt,

Restant à votre disposition,

Coralie BESSEMOULIN

Pour me contacter
Pour visionner les vidéos que nous avons créées
Pour en savoir plus sur la société BRAINSONIC, visitez leur site web : http://www.brainsonic.com/offres/magicstudio/page-1-magicstudio/

Pin It